You are here: Home » international » Chabbat en Arabie saoudite: le conseiller de Trump raconte sa visite

Chabbat en Arabie saoudite: le conseiller de Trump raconte sa visite

Il avait prévenu le président : « Je viens avec vous mais durant le shabbat, je ne pourrai ni prendre la voiture, ni vous écrire quoi que ce soit ».

Jason Greenblatt, le conseiller spécial du président Trump est un Juif observant ; la seule concession qu’il fera est d’enlever sa kippa durant les rencontres officielles en Arabie saoudite.

Vivre sa vie de juif observant en Arabie saoudite n’est pas une mince affaire et Jason Greenblatt a fait partager à ses amis cette expérience. Sur Twitter, il espère avec humour dans un premier message trouver « le Minyan » ( le quorum de 10 personnes requises pour les 3 prières quotidiennes). Puis il envoie un cliché de ce qui sera son repas frugal de shabbat. Quelques galettes de riz, des fruits et une boisson.

Le tweet du conseiller du président américain

Le tweet du conseiller du président américain

Greenblatt pourra se rattraper dans quelques heures,  lorsque qu’il arrivera avec Air Force One en Israël.

L’avocat qui a l’oreille de Trump

Le 23 décembre, le président élu a nommé Jason Greenblatt, son avocat d’affaires depuis une vingtaine d’années au sein de la Trump Organization, « représentant spécial en charge des négociations internationales ».

Il est chargé d’assister le Président dans les négociations internationales, en particulier, des négociations entre Israël et l’Autorité palestinienne. De lui Trump dira : « il me conseille depuis tant d’années et avec tant de compétence que c’est sans doute l’homme en qui j’ai le plus confiance ».

Diplômé de l’école de droit de la New York University, Jason Greenblatt a enseigné à l’université privée juive Yeshiva, à Manhattan. Il vit avec sa famille, comptant six enfants, à Teaneck, dans le New Jersey. C’est lui qui a conseillé le candidat Trump sur le conflit israélo-palestinien pendant sa campagne, aux côtés de David Friedman, Juif religieux comme lui, qui sera nommé par la suite ambassadeur des Etats-Unis en Israël.

CAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *