You are here: Home » France » Départ de Bayrou et de Sarnez du gouvernement qui se démodemise

Départ de Bayrou et de Sarnez du gouvernement qui se démodemise

Le ministre de la Justice François Bayrou a annoncé mercredi matin à l’AFP son départ du gouvernement, indiquant qu’il s’en expliquerait dans une conférence de presse à 17H00.

Son bras droit, Marielle de Sarnez, ministre des Affaires européennes, ne fera pas non plus partie du nouveau gouvernement d’Edouard Philippe, qui sera dévoilé mercredi avant 18H00, a déclaré à l’AFP une source MoDem. Elue dimanche députée de Paris, elle prendra la tête du groupe MoDem à l’Assemblée nationale, fort de 42 élus.

« J’ai pris la décision de ne pas faire partie du prochain gouvernement. Je donnerai une conférence de presse cet après-midi à 17H00 », a déclaré le président du MoDem en assurant que cette décision était la sienne et qu’elle n’avait été dictée par personne, sous-entendu le président Emmanuel Macron.

Le parti qu’il préside, le MoDem, fait l’objet d’une enquête sur l’emploi de ses assistants parlementaires européens.

« Un choix personnel », « il souhaite se défendre », a réagi sur Europe 1 le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner, qui a estimé que ce départ du gouvernement « simplifi[ait] la situation » pour Emmanuel Macron.

Au total, après la démission de la ministre des Armées Sylvie Goulard mardi, ce sont les trois ministres issus du MoDem qui quittent le gouvernement. La question de la participation du parti centriste dans le nouveau gouvernement Philippe n’était pas encore tranchée mercredi matin.

La République en marche (REM), le mouvement d’Emmanuel Macron, dispose à elle seule d’une majorité absolue à l’Assemblée avec 308 sièges.

François Bayrou avait présenté la semaine dernière en Conseil des ministres le projet de loi de moralisation de la vie publique, fruit de l’alliance qu’il avait nouée en février en rejoignant Emmanuel Macron. Le maire de Pau devait porter ce texte au Parlement cet été.

AFP

Départs de Bayrou et Sarnez: « un scandale politique », selon Wauquiez

Laurent Wauquiez (LR) a qualifié mercredi de « scandale politique » et de « crise gouvernementale majeure » les départs du gouvernement de quatre ministres dont François Bayrou, et a demandé à Emmanuel Macron de ne pas laisser des « personnages entachés » diriger des groupes à l’Assemblée.

« Un quart du gouvernement qui tombe », « c’est une crise gouvernementale majeure et un scandale politique », a jugé le vice-président de LR sur RMC et BFMTV.

« Quatre ministres. Imaginez deux secondes si on (Les Républicains, NDLR) avait été dans cette situation. Si François Hollande lui-même avait été dans cette situation moins d’un mois après (sa prise de fonction). C’est une crise majeure », a insisté le président d’Auvergne-Rhône-Alpes.

M. Wauquiez « n’arrive pas à comprendre: on nous dit qu’il y a trop de doutes pour qu’ils puissent rester au gouvernement. Par contre, ils vont basculer à l’Assemblée nationale, avec l’immunité parlementaire, sans aucun problème ? (…) Autrement dit on a le scandale qui va se déporter du gouvernement à l’Assemblée nationale ».

Emmanuel Macron a demandé lundi à Richard Ferrand, qui fait l’objet d’une enquête sur une transaction immobilière impliquant son épouse, de quitter le gouvernement pour prendre la tête du groupe REM à l’Assemblée. Marielle de Sarnez va en faire de même pour diriger le groupe MoDem.

Une enquête est ouverte sur les conditions d’emploi des assistants parlementaires européens du MoDem

« Ne mettez pas deux personnages entachés par des affaires comme présidents de groupe à l’Assemblée nationale. Toute la politique française en subirait les conséquences », a lancé le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes à l’adresse d’Emmanuel Macron.

Quatre ministres, dont les trois issus du MoDem (François Bayrou, Marielle de Sarnez, Sylvie Goulard) ont annoncé depuis lundi qu’ils ne participeraient pas au gouvernementd’Edouard Philippe dont la composition est attendue d’ici mercredi à 18h00.

Paris (AFP)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *