You are here: Home » Israël » Des milliers de personnes aux funérailles de Hadas Malka, la policière tuée lors d’une attaque terroriste

Des milliers de personnes aux funérailles de Hadas Malka, la policière tuée lors d’une attaque terroriste

Rivlin et Lieberman ont souligné le courage et le dévouement de Hadas Malka, 23 ans, pour son pays

Des milliers de personnes ont assisté samedi soir à Ashdod (sud) aux funérailles de Hadas Malka, la policière israélienne de 23 ans tuée lors d’une attaque au couteau à l’entrée de la Vieille ville de Jérusalem vendredi.

Malka, qui laisse derrière elle ses parents, trois sœurs et deux frères, a été enterrée dans un cimetière militaire lors d’un service funéraire auquel participaient ses amis, sa famille, des fonctionnaires de l’armée et de la police, ainsi que des représentants du gouvernement.

« Tu avais tant de rêves, nous voulions te voir sous la chuppah [voile qui couvre les mariés] », a lancé le frère de la policière lors de la cérémonie. « Lève-toi, Hadassi, dis-nous que c’est un rêve. Un maudit terroriste a détruit tous nos rêves. Nous nous souviendrons de toi comme notre sœur, cette héroïne qui a protégé Jérusalem », a-t-il ajouté.


Attentat de Jérusalem: La garde-frontière… by i24news-fr

Le sergent-major Hadas Malka patrouillait devant la Porte de Damas à Jérusalem quand elle a été gravement blessée lors d’une attaque au couteau perpétrée par un terroriste palestinien. Dans le même temps, deux autres assaillants ont ouvert le feu sur un groupe de policiers qui ont répliqué.

La jeune soldate a été emmenée à l’hôpital dans un état critique avant de succomber à ses blessures quelques heures plus tard.

Le chef de la police, Roni Alsheich, a rendu hommage à la policière, saluant une « combattante qui aimait les gens ».

« Tu prenais soin de tout le monde, tu prêtais toujours main forte, ta joie de vivre éclairait tout le monde (…) tu étais une combattante qui aimait les gens) », a-t-il dit.

Avant les funérailles, les amis et la famille de Malka ont rendu hommage à sa bravoure, la qualifiant de « femme merveilleuse de la vie réelle », alors que les représentants politiques, dont le président Reuven Rivlin et le ministre de la Défense, Avigdor Lieberman, ont souligné le courage et le dévouement de la jeune femme pour son pays.

« Mon cœur est avec la famille de Hadas, que sa mémoire soit bénie, en ces temps difficiles de chagrin profond « , a déclaré Rivlin.

Des membres de la police scientifique relèvent des indices après une attaque au couteau contre une policière israélienne, le 16 juin 2017 à Jérusalem
Thomas COEX (AFP)

« Je souhaite consoler sa famille et je remercie chaleureusement tous ceux qui ont lutté héroïquement et résolument pour la paix de nos citoyens » a ajouté le président, promettant qu’Israël « traquera tous ceux qui aident le terrorisme, où qu’ils se trouvent ».

Le ministre de la Défense, Avigdor Lieberman, a également salué la » détermination et le courage de Malka », qui a tenté de lutter contre son agresseur, et l’a qualifié d' »inspiration pour nous tous ».

Hadas Malka a commencé son service militaire dans la marine, avant d’intégrer très vite en 2012 l’unité de la police des frontières. Elle avait prolongé son service de 15 mois afin d’atteindre le grade d’officier.

Petit groupe local terroriste

L’EI a revendiqué vendredi –pour la première fois à Jérusalem– l’attaque et prévenu qu’elle ne serait « pas la dernière ».

Aussitôt, le Hamas et le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), sans clairement revendiquer la paternité de l’attentat, ont indiqué que les auteurs, Bara Ata, 18 ans, Oussama Ata, 19 ans, et Adel Ankouch, 18 ans, étaient issus de leurs rangs.


Attentat de Jérusalem : L’EI et Hamas… by i24news-fr

Les services israéliens estiment pour leur part qu’il est « impossible à ce stade de corroborer » la revendication de l’EI.

Une porte-parole de l’armée israélienne a laissé entendre que les trois assaillants appartenaient à une petite cellule locale et non à des mouvements terroristes organisés.

Le Shin Beth assure par ailleurs qu’ils ont déjà été impliqués dans des activités terroristes, qui leur ont valu plusieurs mois de prison.

Dans la nuit, l’armée israélienne a bouclé le village de Deir Abou Mechaal, d’où venaient les jeunes assaillants.

Elle a « informé les familles qu’il était possible que leurs maisons soient détruites bientôt », a affirmé le maire du village Imad Zahran.

www.i24news.fr

 

 

La France condamne « l’attentat odieux » de Jérusalem

Le ministère français des Affaires étrangères a condamné dimanche « l’attentat odieux » survenu vendredi soir à Jérusalem, au cours duquel une policière israélienne de 23 ans a été poignardée à mort.

« La France condamne avec la plus grande fermeté l’attentat survenu vendredi soir à Jérusalem et qui a couté la vie à une personne. Nous présentons nos plus sincères condoléances aux proches de la famille », indique le communiqué.

« Avec l’ensemble de ses partenaires de la communauté internationale, la France est engagée avec détermination dans la lutte contre le terrorisme », conclut le texte.

L’ambassadrice de France en Israël Hélène Le Gal avait condamné l’attentat dès vendredi soir sur Twitter.

 

Le sergent-major Hadas Malka patrouillait vendredi soir devant la Porte de Damas à Jérusalem quand elle a été gravement blessée lors d’une attaque au couteau perpétrée par un terroriste palestinien. Dans le même temps, deux autres assaillants ont ouvert le feu sur un groupe de policiers qui ont répliqué.

Des milliers de personnes ont assisté aux funérailles de la jeune femme à Ashdod (sud) samedi soir.

www.i24news.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *