You are here: Home » Israël » Des orthodoxes se mobilisent contre la violence subie par les soldats de Tsahal

Des orthodoxes se mobilisent contre la violence subie par les soldats de Tsahal

Les violences verbales, psychologiques ou physiques exercées par des groupes orthodoxes extrémistes contre des soldats de leur milieu sont devenues routinières. C’est contre ce phénomène qu’ont décidé d’autres orthodoxes de se mobiliser.

Ainsi, jeudi à Jérusalem aura lieu une marche organisée par des orthodoxes depuis le square de la Davidka jusqu’au quartier de Mea Shearim. Binyamin Tsabari, l’un des organisateurs de ce nouveau mouvement explique que la récente agression d’un jeune soldat à Mea Shearim l’a décidé à passer du stade du simple hochement de tête désapprobateur à une action publique en faveur de ces soldats.

Pour cela, il a lancé un appel sur les réseaux sociaux et a été stupfait par les nombre de réactions favorables à son initiative, non seulement par des organisations de réservistes de Tsahal mais aussi de juifs orthodoxes. Il a souligné que parmi ses soutiens il y a aussi des orthodoxes qui sont opposés au service militaire obligatoire pour les étudiants en yeshivot mais qui sont tout autant opposés aux actes de violence ou à l’excommunication dont sont victimes les jeunes orthodoxes qui décident d’intégrer les rangs de Tsahal.

Binyamin Tsabari rappelle que contrairement à l’image d’homogénéité que l’on se fait du monde orthodoxe, il y a en fait énormément de courants et sensibilités différentes, et les orthodoxes modérés soutiennent son combat. Il a cité le cas de Yehouda Meshi-Zahav, président de Zaka, qui sera présent à cette marche et appelle lui-aussi à la mobilisation. Il confie aussi que certains rabbanim soutiennent ce mouvement de protestation mais n’osent pas encore le faire publiquement!

Binyamin Tsabari a tenu à préciser que cette marche ne sera pas dirigée contre la population orthodoxe en tant que telle mais uniquement contre la violence qui est exercée par certains milieux contre les soldats orthodoxes. Il a indiqué que des forces de police seront déployées afin d’éviter des échauffourées prévisibles avec des membres des groupes extrémistes. L’itinéraire ne prévoit d’ailleurs pas d’entrer dans le quartier de Mea Shearim.

Il espère la présence d’au moins un millier de personnes et souligne qu’il ne s’agit que du premier pas dans une démarche qui prendra du temps et qui vise à faire prendre conscience à la population orthodoxe de ce problème afin de touver une solution.

« C’est de l’intérieur de notre société que doit venir le salut, plus que de la part des politiciens. Notre but est qu’un soldat orthodoxe puisse un jour se promener fièrement et sans crainte dans les quartiers orthodoxes », conclut Binyamin Tsabari.

www.lphinfo.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *