You are here: Home » France » Les dessous de la démission de Sylvie Goulard du gouvernement

Les dessous de la démission de Sylvie Goulard du gouvernement

La démission de Sylvie Goulard du gouvernement annonce-t-elle celles de Marielle de Sarnez et François Bayrou ? Citée dans l’enquête sur de possibles emplois fictifs au MoDem, la ministre des Armées a décidé de quitter le gouvernement.

La pression monte d’un cran sur le gouvernement. La règle qui semble s’imposer pour les ministres cités dans des affaires (quelle que soit leur importance) est la suivante: la porte. C’est ainsi que Richard Ferrand, embarrassé par l’enquête préliminaire portant sur ses montages immobiliers, a été exfiltré du gouvernement. Même logique pour la ministre des armées, Sylvie Goulard, citée dans l’enquêtes sur les assistants parlementaires du MoDem.

« Dans l’hypothèse où l’enquête préliminaire visant le MoDem conduirait à vérifier les conditions d’emploi de mes assistants au Parlement européen, je souhaite être en mesure de démontrer librement ma bonne foi et tout le travail que j’y ai accompli », a écrit ce mardi 20 juin l’eurodéputée dans le communiqué portant sur sa démission.

Dès lors, les regards se tournent vers François Bayrou et Marielle de Sarnez, respectivement président et vice-présidente du MoDem et tous deux membres du gouvernement. Concernant la ministre chargée des Affaires européennes, dans une posture similaire à Sylvie Goulard dans l’enquête sur les assistants parlementaires du parti centriste, l’hypothèse d’un départ est désormais clairement évoquée.

« Tout est ouvert pour moi. Le gouvernement ou la présidence du groupe Modem à l’Assemblée. Ce sont deux engagements passionnants », a expliqué au Parisien celle qui est suspectée d’avoir embauché en qualité d’attachée parlementaire, au statut local, la cheffe de cabinet François Bayrou, sa secrétaire particulière et une attachée de presse, selon France Info. Selon Le Point, son départ au profit de la présidence du groupe MoDem serait déjà dans les tuyaux.

lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *