You are here: Home » international » Donald Trump, le président américain, se recueille devant le Kotel à Jérusalem – vidéo

Donald Trump, le président américain, se recueille devant le Kotel à Jérusalem – vidéo

Le président des Etats-Unis Donald Trump s’est recueilli lundi après-midi au Kotel, le Mur occidental, situé dans la Vieille ville de Jérusalem.

Le Kotel, est le dernier vestige du mur de soutènement du second Temple détruit par les Romains en 70 après JC. Il se trouve en contrebas du Mont du Temple, le lieu le plus sacré du judaïsme.

M. Trump a posé la main sur le mur et a glissé, selon la tradition, un bout de papier entre les pierres

Donald Trump s’est rendu lundi après-midi devant le Mur des Lamentations, accompagné par le rabbin orthodoxe Shmuel Rabinovitz, devenant le premier président américain en exercice à se rendre sur le premier lieu saint du judaïsme.

Donald Trump se recueille devant le Mur des lamentations

Donald Trump se recueille devant le KotelLe président Donald Trump coiffé d'une kippa noire, a posé la main droite sur le mur et a glissé, selon la tradition, un billet dans les interstices entre les pierres. Il est le premier président américain en exercice à se rendre sur ce haut lieu du judaïsme.

Publié par Univers Torah .com sur lundi 22 mai 2017

 

M. Trump a posé la main sur le mur et a glissé, selon la tradition, un bout de papier dans les interstices entre les pierres. Ces papiers contiennent habituellement des prières ou des voeux.

Le 45e président des Etats-Unis, qui s’est rendu au Mur sans être accompagné d’un dirigeant israélien, a ensuite écrit quelques mots sur un grand livre prévu à cet effet.

La visite du président américain à Jérusalem, et notamment au Mur des Lamentations, a remis en lumière le statut disputé de la Ville sainte, l’une des questions les plus épineuses d’un éventuel règlement du conflit israélo-palestinien.

Le président des Etats-Unis Donald Trump au Mur des Lamentations à Jérusalem le 22/5/2017 i24NEWS

Les Juifs considèrent Jérusalem, ancienne capitale du royaume d’Israël du roi David (Xe siècle avant JC), comme leur capitale historique depuis plus de 3.000 ans pour des raisons religieuses et politiques tandis que les Palestiniens revendiquent Jérusalem-Est comme la capitale de l’Etat auquel ils aspirent.

L’administration américaine avait indiqué que M. Trump se rendrait au mur sans être accompagné de responsable politique israélien. Le contraire risquerait d’être interprété comme une reconnaissance de souveraineté.

Entre une visite d’Etat et une visite privée

Au Mur des Lamentations, la femme et la fille de M. Trump, Melania et Ivanka, qui est aussi sa conseillère à la Maison Blanche, se sont rendues dans la partie réservée aux femmes. Après avoir prié, Ivanka Trump, convertie au judaïsme et tout de noir vêtue, a essuyé quelques larmes.

Plus tôt, le président américain, accompagné de la première dame des Etats-Unis, s’est rendu à l’église du Saint Sépulcre dans la vielle ville de Jérusalem situé dans la partie orientale de la ville.

US President Donald Trump (C) and First Lady Melania Trump visit the Church of the Holy Sepulchre in Jerusalem’s Old City on May 22, 2017 MANDEL NGAN (AFP)

A l’occasion de cet événement exceptionnel, la vieille ville a été entièrement bouclée et ses rues étaient vides.

La visite du Saint Sépulcre ne représentait toutefois pas un acte politique puisque que le site, le plus saint du christianisme, est avant tout considéré comme un lieu de recueillement.

Selon la tradition chrétienne, il représente l’endroit où le Christ a été crucifié avant d’être mis au tombeau et de ressusciter. Il est partagé par six obédiences: orthodoxe grecque, arménienne, éthiopienne et syriaque, catholique romaine et copte égyptienne.

Le deuxième volet du voyage du président américain à l’étranger est ainsi tourné vers le religieux avec ces deux visites symboliques. « Je suis heureux d’arriver en visite sur cette terre sacrée », a-t-il déclaré à son arrivé en Israël.

Yaakov Tanenbaum    et www.i24news.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *