You are here: Home » Torah » Emor : le peuple en marche par le Rav Jean Schwarz – vidéo

Emor : le peuple en marche par le Rav Jean Schwarz – vidéo

“Ne profanez pas mon saint nom, afin que je sois sanctifié au milieu des enfants d’Israël, moi, l’Éternel qui vous sanctifie”.  (Lévitique, 22, 32)

Lorsque nous parlons de nos martyrs, de ceux qui sont morts, assassinés, uniquement parce qu’ils étaient juifs, tout au long de notre douloureuse histoire, plus particulièrement, lorsque nous évoquons le souvenir des six millions de juifs assassinés par les nazis dans les fours crématoires, nous avons l’habitude de dire qu’ils sont morts en sanctifiant le nom de Dieu,


Le fait qu’ils soient morts en tant que juifs conscients, proclame à la face du monde qu’ils considéraient Dieu comme saint, Le reconnaissaient et Le vénéraient.
Par leur mort, tous ces juifs ont donc observé ce commandement signalé dans notre SIDRA: l’obligation de sanctifier le nom de Dieu et l’interdiction de le profaner et de le déshonorer.

*Mais tout le monde, Dieu merci, n’est pas obligé de mourir pour observer cette MITSVAH. Bien au contraire, c’est durant toute notre vie, dans les conditions les plus quotidiennes, que nous devons et pouvons, nous aussi, sanctifier le nom de D.ieu.
De quelle façon ?

Tout d’abord simplement, en vivant selon la volonté de Dieu, en montrant à notre entourage que notre vie est réglée par les grands principes de la Torah et que nous ne nous en écartons sous aucun prétexte.

Agir ainsi, c’est se faire respecter, mais surtout montrer combien à nos yeux la parole de Dieu est respectable et l’Éternel saint.
Mais, de plus, c’est à travers le respect de notre prochain, à travers une honnêteté scrupuleuse, une affabilité sereine, une serviabilité constante, bref à travers l’amour qui se dégagera de notre contact quotidien avec les hommes, que nous nous ferons, plus que tout, le champion de la sainteté de Dieu.

 

 

C’est dans ce côté terre à terre des contacts humains que l’autre sera appelé à juger si pour nous véritablement Dieu est saint et apprendra à le sanctifier à son tour.
Si, par contre, nous devions dans ces rapports humains, avoir pour guide, l’égoïsme, la facilité, la haine, l’absence de loyauté, nous nous déshonorerions en même temps que nous profanerions le nom de Dieu.

le Rabbin Jean SCHWARZ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *