You are here: Home » Israël » Latroun: Israël célèbre les 50 ans de la Guerre des Six jours

Latroun: Israël célèbre les 50 ans de la Guerre des Six jours

Les représentants de l’Etat d’Israël se sont exprimés lundi soir lors de la cérémonie officielle des cinquante ans de la Guerre des Six Jours à Latroun, lieu de nombreux combats et Mémorial pour les soldats israéliens victimes de la guerre et du terrorisme tombés pour le pays.

« Le 5 juin 1967, à 7 heures 45 du matin heure israélienne les avions de l’armée de l’air israélienne ont plongé ensemble au même moment vers onze aéroports en Egypte. En quelques heures, en quelques jours, se terminèrent des longues semaines d’attente et d’angoisse durant lesquelles on se demandait si Israël allait survivre », a rappelé le président israélien Reuven Rivlin.

« Ceux qui ont vécu ces journées ici n’oublieront jamais la tension et l’angoisse, l’héroïsme, le désir de victoire et les sacrifices qui ont été faits. Ce fut une guerre qui s’est jouée entre la vie et la mort », a-t-il ajouté.

Alors que l’Etat hébreu était menacé de destruction par plusieurs armées arabes, l’armée israélienne, a remporté contre toute attente une victoire éclair du 5 au 10 juin 1967. De par la victoire d’Israël sur l’Egypte, la Syrie et la Jordanie, la Guerre des Six Jours a eu pour effet la conquête de la bande de Gaza, de la péninsule du Sinaï, du plateau du Golan, de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est.

« Cinquante ans sont passés depuis la Guerre des Six jours, alors que personne ne peut remettre en question la justice de cette guerre, ses résultats et ses conséquences ont amené des débats houleux et compliqués dans la société israélienne », a affirmé le président israélien en référence notamment à la question de la présence israélienne en Cisjordanie.

« L’Etat d’Israël a changé de visage, la société israélienne a changé de visage, l’armée a aussi changé de visage mais une chose n’a pas changé: notre devoir de nous défendre nous-même », a-t-il également dit, soulignant l’importance du rôle de Tsahal « l’armée la plus forte dans notre région » dans le dialogue avec la société et pour la défense de l’Etat.

Et de conclure: « cinquante ans ont passé et le combat pour la défense et la sécurité d’Israël se poursuit. Nous n’aspirons pas au combat mais l’Etat d’Israël est prêt, toujours prêt à vaincre tout ennemi qui essaiera de le détruire ».

 

Le Premier ministre Benyamin Netanyahou a quant à lui déclaré que la Guerre des Six jours a permis d’enseigner « une leçon éternelle », selon laquelle Israël se défendra toujours contre tous ses ennemis « même s’ils œuvrent de concert ».

Précisant en outre qu’Israël ne laissera jamais sa défense entre les mains des autres nations, le Premier ministre a fait savoir que « nous respectons nos alliés, et avant tout notre grande amie les Etats-Unis dont le soutien est essentiel à nos yeux, mais dans les moments critiques de l’épreuve, nous devons être capables de repousser nos ennemis ».

La cérémonie officielle des 50 ans de la Guerre des Six Jours i24NEWS

Netanyahou a toutefois précisé que l’Etat hébreu aspire à la paix avec ses voisins, une « paix véritable, une paix viable pour les générations « , a-t-il dit.

« C’est la raison pour laquelle dans tout accord et même sans accord, nous continuerons à contrôler du point de vue sécuritaire tout ce qui est à l’ouest du Jourdain. Et c’est pourquoi nous espérons que les Palestiniens vont enfin reconnaître l’Etat d’Israël comme Etat nation du peuple juif. Voilà la base pour la paix et c’est ce refus qui empêche la paix d’arriver », a martelé Netanyahou.

Il avait déjà déclaré fin mai qu’Israël devait maintenir son contrôle militaire sur la Cisjordanie afin d’assurer son existence en cas de paix avec les Palestiniens.

« Tant que cet esprit de la guerre des Six jours nous accompagnera nous pourrons relever tous les défis », a également insisté le Premier ministre à Latroun.

www.i24news.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *