You are here: Home » fêtes juives » Les derniers jours de Pessah par le rabbin Léon Masliah – Chant

Les derniers jours de Pessah par le rabbin Léon Masliah – Chant

Bien qu’elle se compose de deux parties, comme SOUCCOTH, la fête de PESSAH’ est d’une seule pièce :

– Les deux derniers jours (en diaspora) de SOUCCOTH sont une fête spécifique appelé  » Chemini Atséreth  » et il faut faire la bénédiction  » Chéhéhéïanou  » au kiddouch du soir.

– Les deux derniers jours de PESSAH’ font partie de la même fête (donc pas de « Chéhéhéïanou » au kiddouch du soir).

 

joel

Ygdal Elohim Hai chanté en l’honneur de la fête de Pessah par Joël Haï Guedj ( au violon Maurice Sellem Z’l)

 

Alors que le premier jour de PESSAH’, nous célébrons la sortie d’Egypte, le septième jour célèbre la traversée à pied sec de la Mer des Joncs (Mer Rouge) par les enfants d’Israël.

Ce miracle exceptionnel, surnaturel, a donné lieu à la  » CHIRA  » (cantique) entonnée par tous les Bené Israël en chœur, inspirés par le même sentiment de fierté pour l’Éternel qui a accompli tant de prodiges pour leur libération, et de reconnaissance de Sa toute-puissance en ordonnant à la mer de se retirer face aux douze tribus d’Israël et de se refermer sur Pharaon et ses chars de combat.

Dans aucun verset de la Loi Écrite, il n’est fait mention de cette date. Seule la Loi Orale nous le révèle (voilà pourquoi le Talmud -Loi Orale- éclaire la Thora -Loi Écrite- et nous fournit les clés de son interprétation).

Cette  » CHIRA  » restera à jamais présente sur nos lèvres, car ses paroles, inventées au même moment par tout un peuple exultant face aux merveilles réalisées sous ses yeux, sont répétées tous les jours dans nos prières du matin :  » Et Israël, libre, glorifia Ton Nom sur les bords de la mer par un nouveau cantique -la  » CHIRA « -. Tous te rendirent hommage, tous Te proclamèrent Roi, et d’une voix unanime ils s’écrièrent : L’ETERNEL RÉGNERA A JAMAIS !  »

Les 7ème et 8ème jours de PESSAH’ (cette année vendredi 29 Avril et samedi 30 Avril) sont à la fois la célébration d’une libération définitive de la servitude physique et spirituelle de nos ancêtres , mais aussi la préfiguration de ce que sera notre rédemption finale à l’avènement des temps messianiques.

D’ailleurs, le passage du prophète Isaïe (Chapitres X et XI) que nous lisons après la lecture de la Thora, le 8ème jour, évoque sans ambiguïté cette ère de paix qui couronnera la reconnaissance, par tout le genre humain, de la DIVINITÉ UNIQUE, le D.eu d’Israël : (sous le règne du Messie) – » un rameau de la souche de Jessé (père du Roi David)- …, le mal et la destruction seront bannis de [la] Montagne Sainte ; la terre sera remplie de la connaissance de D.eu.

Et en ce jour, vous direz :  » Rendons grâce à D.eu, proclamons Son Nom !… Faites retentir des cris de joie, habitants de Sion, car Il s’est montré triomphant au milieu de toi, le Saint d’Israël !  »

A TOUS ET A TOUTES,  PESSAH CACHER VESAMEAH BONNES FÊTES DE PESSAH 5777  !

 

 

 

Léon Masliah lmasliah@club-internet.fr

http://www.harissa.com/D_Religion/lesderniersjours.htm

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *