You are here: Home » Israël » Rav Israël Meir Lau: un itinéraire exemplaire – vidéo

Rav Israël Meir Lau: un itinéraire exemplaire – vidéo

Le Rav Israël Meir Lau, ancien grand rabbin d’Israël (1993-2003), qui vient de fêter son quatre-vingtième anniversaire, a quitté jeudi dernier son poste de grand rabbin de Tel Aviv qu’il occupait depuis 2005…

Le Rav Lau, rescapé de la Shoah, est le président du conseil d’administration du mémorial Yad Vashem, à Jérusalem. Il est également titulaire du Prix Israël qui lui a été décerné en 5765 (2005) pour son œuvre et sa contribution à l’Etat d’Israël.

Résultat de recherche d'images pour "rav meir lau"

A l’occasion de sa retraite, le Rav Lau a accordé dimanche soir une interview à la chaine de radio Galei Tsahal.
Il a tenu à souligner avant tout que son départ ne signifiait pas pour autant l’interruption de ses activités.

Au cours de l’entretien, il a évoqué certains souvenirs datant de l’époque où il était grand rabbin d’Israël, parlant notamment des accords d’Oslo signé en 1993, pendant son mandat, entre le Premier ministre de l’époque Itshak Rabin et le chef de l’Olp Yasser Arafat.

Il a précisé que d’après le traité, la Tombe de Rachel, à Betlehem, devait être cédée aux Palestiniens.
Il a indiqué que Shimon Péres, ministre des Affaires étrangères, était en faveur du maintien de Kever Rachel sous souveraineté israélienne alors que Rabin estimait qu’il fallait y renoncer.

Le Rav Lau a raconté qu’il avait alors utilisé pour la première fois le numéro de téléphone personnel que lui avait confié Rabin pour l’appeler et lui demander de renoncer à son projet. Finalement, Rabin l’a contacté un peu plus tard pour lui dire qu’il avait changé d’avis et que ‘l’on ne se séparait pas de sa mère’.

Rappelons dans ce contexte que le Rav Menahem Poroush z’l, alors député de l’Agoudat Israël, avait rencontré Itshak Rabin à la même époque en compagnie du député Hanan Porat z’l (parti national religieux) pour lui présenter la même requête dans des termes similaires.

Le Rav Poroush avait ensuite versé des larmes en parlant de ‘notre mère Rachel’. Rabin, ébranlé par cette demande, avait alors annoncé qu’il allait reconsidérer sa décision et il avait annoncé un peu plus tard que le Kever Rachel restait sous contrôle israélien.

Source Chiourim

Photo by Yossi Aloni/Flash90

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *