You are here: Home » pensée juive » Sans Rachi de Troyes la Torah serait totalement secrète par Joël Guedj- vidéo

Sans Rachi de Troyes la Torah serait totalement secrète par Joël Guedj- vidéo

Le 29 Tamouz 1105 disparaissait Rabbi Shlomo ben Yitzhak (fils d’Isaac) surnommé Rachi. Ce maître champenois est connu dans le monde entier. Son commentaire de la Bible et du Talmud est tellement populaire et célèbre que son influence dure jusqu’à nos jours.

L’œuvre de Rachi est tellement vaste, étendue et variée qu’elle a connu un immense succès dans le monde juif mais aussi dans le monde chrétien. Emmanuel Levinas a écrit : « le judaïsme, c’est la Bible et le Talmud, lus à travers les commentaires de Rachi. »

Sculpture de Raymond Moretti (1931-2005), en hommage à Rachi de Troyes

Plusieurs questions se posent autour de la personnalité de Rachi : pourquoi y a-t-il autant de légendes autour de la vie du célèbre Maître de Troyes ? Quels sont les moments marquants de la vie du Commentateur de la Bible et du Talmud ? Comment s’explique le succès de son œuvre ?

Une légende veut que Rachi soit né l’année de la mort de Rabbenou Guershom, surnommé Méor Hagola, la Lumière de l’Exil. Ainsi, le flambeau de la Torah se transmet sans discontinuité.
C’est sans doute en 1040 que naît à Troyes, Salomon ben Yitzhak. Plus d’une cité réclame le lieu de naissance. Plusieurs légendes circulent sur sa naissance : on raconte que sa mère, durant sa grossesse, marchait dans une ruelle étroite lorsqu’un carrosse arrivant du côté opposé faillit l’écraser. Alors, un miracle se produisit : pressant son ventre contre le mur, elle le fit reculer.

Et, dit-on, on peut aujourd’hui encore voir la trace mystérieuse : une niche dans la pierre.

Afficher l'image d'origine

Neuf siècles après sa disparition, Rachi est toujours présent par ses Livres

Il est probable qu’il a fait ses premières études avec son père et son oncle maternel Simon fils d’Isaac. Tout montre que l’enfant Salomon ben Yitzhak va acquérir une connaissance encyclopédique de la littérature rabbinique. Troyes doit abriter au milieu du XIème siècle une bibliothèque de manuscrits hébraïques considérable comprenant des rituels, des Bibles et le Talmud entier.

A vingt ans, il se rend dans les yeshivot de Rhénanie. Il va d’abord à Mayence où il suit l’enseignement de Jacob Ben Yakhor qu’il considère comme son maître. Rashi admire chez lui sa modestie et son humilité.

Grâce à lui il découvre l’enseignement des maîtres de Mayence en particulier de Rabbenou Guershom qui a rédigé un célèbre commentaire du Talmud le Kountrass Magentsa. C’est lui qui interdit la polygamie, ainsi que la répudiation d’une épouse sans son consentement. Sa vie a été assombrie par la tragédie : son fils subit une conversion forcée.

A Mayence, grâce à l’examen de nombreux manuscrits, Rachi s’initie à la critique des textes. A la mort de Jacob Ben Yakhar, Rachi rejoint l’autre Maître de Mayence, Isaac Ben Juda. Le jeune élève doit partir rapidement pour la yeshiva de Worms où il séjourne pour suivre l’enseignement d’Isaac Ha Lévi.


Rachi a beaucoup appris dans les yeshivot rhénanes, grâce aux cours de ses maîtres et son examen assidu des manuscrits. Ce contact est indispensable. A cette époque il n’y a ni code, ni recueil d’usages, il importe de savoir comment se conduisent les maîtres les plus qualifiés dans leur vie quotidienne et devant des situations inattendues.

A vingt cinq ans, Rachi revient à Troyes et fonde une yeshiva, un centre d’études, qui devient vite célèbre. Il se marie et trois filles vont naître de cette union. Myriam, Yoheved et Rachel vont recevoir une éducation très soignée. Elles vont épouser des érudits de la Torah. Plusieurs de ses petits enfants dont Samuel Ben Meïr et Jacob Ben Meïr de Ramerupt vont poursuivre l’œuvre de leur grand-père : les Tossaphistes.

Rachi meurt le 13 juillet 1105, dans le calendrier hébraïque le 29 Tammouz 4865, probablement à Troyes. Rien n’a été conservé de sa sépulture et aucun pèlerinage n’est jamais venu l’honorer.


Ville en Lumières sur les traces de Rachi (Troyes) par canal32-wizdeo

Haï Joël GUEDJ

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *